Tome n° 8 de la collection Elec
L'obituaire du Saint-Mont (1406) Marie-José Gasse-Grandjean
fol. 7. MARCIUS 2-6 Imprimer

[02 mars] e. VI nonas. Obiit Willame Mailla138 de Romarimont, et Ascelate sa feme, MCCC[...], qui por lor anniversaire ont donei VIII sols toullois sur le censal de XX sols toullois que nos "avons" acquestei ai Babel139 feme Willame de Plommieres140, que fut file Jaquat Godart, lequel cens est assigneis sur la maisom de la dicte Babelz seant ou bourg de Romarimont, en la rue que vait a la porte de La Xavee141, au dessus du Maizel142, entre la maisom Nycholai Maillefer143 qui fut des hors Walthier Lestaiche144 d’une part, et la maisom Jehan Guatron145 messeclier d’aultre part.

[03 mars] f. V nonas. Obiit.

[04 mars] g. IIII nonas. Obiit. Memoire de faire le premier service en la primiere sepmainne de Quaresme, pour nos Signours Dus de Loherainne.
Missa conventualis celebratur prima die non impedita pro serenissimis principibus Lotharingiæ ducibus defunctis benefactoribus nostris.
Cum vigiliis.

[05 mars] A. III nonas. Obiit ’+’ sire146 Piere Lovel, Marguerite sa suer, et Valence lor meire, pour lesquelz est l’anniversaire V kalendas marcii, les"quels" ont donner pour lor anniversaire XV sols de cens monoie d’Espinalz, assignez c’est assavoir XI sols sus une mason que fuit Perrin Lallal seant on grant bourg d’Espinal, entre le darrier de la mason sire Durant Bart d’une part, et la mason Collignon Petiqueu "d’aultre part". Item IIII sols sus une mason que fuit sire Joffroi Moinget147 seant on dit bourg apres la mason les freires proicheurs d’une part, et la ruelle encoste la mason Le Brigant148 d’aultre part.
O[biit]Johan Louvel d’Espinal, et Marie sa feme qui ont donnez pour lor anniversaire VII solz de cens monoie d’Espinal, la motie a Noel, et l’autre motie a la saint Johan Baptiste, assis sus I estal en la belongerie149 que fuit Boutehaie, seant entre l’estal Jehan Layrier150 d’une part, et la chambre que Martenei tient appartenant a la halle, d’autre part, et le tient de present le dit Jehan Layrier.

[06 mars] b. II nonas. Obiit. dominus Nycholaus de Fretis151, canonicus sancti Romarici152, anno Domini M°CCC°L°, qui ait donei por som anniversaire I florins de cens sur l’heritaige Moingin Beruair de Xenevat153 qui fut, pour lequel heritaige et plusors aultres, les hors de Jehan de Saint Jehan154 nos doient chascun an XIIII sols toullois de cens, de quoi nos avons lettres. Et doit om distribuer ou cimitiere V sols du dit florin et V sols en pitance. Item ait encor donei por le commui profit de nostre eccleise aultres XX sols tornoix de cens, que sunt assigneis ou bourg de Romarimont, sur la maisom que fut Huguenin Potier, seant en la rue de la Grant Belangerie, pres du Maiselz, laquelle maisom Jehans des Loies155 ait acquestei es enfans Jaquemin fil Genat de Brueires156. Item ait donei III sols tornois de cens, ai Jehan Havair de Reherey157. Item II sols toullois es hors Jehan Vyreli158 de Suc159.
O[biit] Johannes Li Gulla160 de Luxovio161 confrater noster. O[biit] Johannes de Romaricomonte, qui fuit pater domini Johannis Boniate162, confrater noster.

Notes

138. Guillaume Mailla a fondé également un obit à Remiremont après 1373 : O[biit] Willermus dictus Mailla et Asceleta ejus uxor qui dederunt pro suo anniversario LX florenos (Paris, BnF, ms. n.a.l. 349, p. 55, 14 févr). Peut-être s’agit-il d’un parent de Jean Maillat de La Franouse, parmentier, habitant de Plombières, cité à plusieurs reprises dans les registres des notaires romarimontains entre 1432 et 1435 ?

139. La maison de cette fille d’artisan romarimontain est mentionnée à quatre reprises entre 1391 et 1418. Le Saint-Mont a consacré successivement 8 sous, 6 sous et 6 sous donnés par des fondateurs, à l’achat d’un cens de 20 sous pesant sur la maison de Babel (2 mars, 20 sept., 16 déc.). Cette maison de Babel était peut-être celle habitée autrefois par Eurard de Plombières et attribuée à sa veuve et à Guillaume (Remiremont, AM, layette IX, liasse 6) ? Notons qu’un voisin de Babel était messeclier comme le père de celle-ci (rue des messecliers ?) et que le Saint-Mont possède également un cens sur cette maison (9 juil.).

140. Plombières-les-Bains, Vosges, arr. Epinal, ch.-l. cant. Guillaume de Plombières était un clerc de l’archevêché de Besançon. En 1371, avec son frère Eurard, mari de Jeannette d’Arches et jadis prévôt d’Arches, il a partagé ses biens, assez nombreux, soit des maisons et des terres situés à Remiremont (Remiremont, AM, layette IX, liasse 6).

141. Xavée (La), quartier de Remiremont.

142. Le Maisel (du latin macellum, marché de la viande) désignait une place ou plus exactement un élargissement de la rue principale, la Grande-Rue, à son intersection avec la rue de la Xavée. Situé devant la Boucherie de Remiremont, les bouchers y étalaient leurs viandes. Voir M.-H. RENAUT, Remiremont... , p. 122-124, 129.

143. Cette maison voisine est aussi citée à trois reprises dans l’Obituaire vers 1391-1400 (20 sept., 16 déc).

144. Jean Walthier Lestache (ou Jean Walthier) était prêtre et chanoine de saint Romaric à Saint-Pierre de Remiremont. Cité en 1368, il possédait une maison dans la rue de la Grande Boulangerie (OSM 13 aôut) mais résidait dans la rue des Prêtres (ADV, G 2172). Il a donné de son vivant au Saint-Mont une maison qu’il possédait dans cette rue pour fonder son anniversaire et celui de sa mère (1409, OSM 8 juin). Deux années plus tard, il fonda son anniversaire dans son église : O[biit] Johannes Walterus canonicus Sancti Romarici qui dedit ad fabricam ecclesie pro anniversario suo LX florenos, M quadringentesimo XI (Paris, BnF, ms. n.a.l. 349, p. 110).

145. Cette maison est citée à quatre reprises (OSM 9 juil., 20 sept. et 16 déc). Ces quelques mentions permettent de connaître les noms des propriétaires de quatre maisons mitoyennes dans la rue qui mène à la porte de La Xavée, au bord de la Moselle, soit respectivement, Perrin dit Lorxet, Jean Guatron, Babel épouse de Guillaume de Plombières, et Nicolas Maillefer (vers 1391-1418).

146. Ce qualificatif mis pour monsire ou messire semble réservé au chanoines, prêtres, curés et clercs.

147. Joffroy Moinget tenait cette maison de Jean Moinget auquel il était probablement apparenté (1411, 8 mai).

148. Est-ce Villemin dit Le Brigand qui possèdait un meix au faubourg d'Epinal, devant la porte de la Fontaine (1408, OSM 24 nov. ; 1411, OSM 8-9 mai) ’

149. La rue de la Belongerie située près du Maisel correspondait à la partie nord de l’actuelle rue du Général de Gaulle. Voir note 18 et M.-H. RENAUT, Remiremont... , p. 122-124.

150. Voir note 91.

151. Frettes, Haute-Saône, arr. Vesoul, ch.-l. cant., cne de Champlitte. Deux documents postérieurs éclairent cette fondation : le testament que Nicolas de Frettes établit en 1359 conservé à la Bibliothèque nationale de France (ms. n.a.l. 2548, n° 92) et une cédule de ce testament conservée aux Archives des Vosges (VII H 37, n° 15). Dans son testament très long, Nicolas de Frettes énumère de nombreux dons et distributions à faire sur sa fosse, aux chanoines et chanoinesses de Remiremont et Hérival, à des hôpitaux, couvents, églises paroissiales, curés, clercs et parents. Il enregistre plusieurs dispositions en faveur du prieuré du Saint-Mont, et la cédule datée de 1360 reprend en partie ces clauses. Nicolas de Frettes y rappelle qu’il a déjà donné aux chanoines du Saint-Mont (aulz signours de Chastelz) quinze vieux écus pour acheter des terres, et donne encore 20 sous de petits tournois pour célébrer son anniversaire. Cette somme à prendre sur la maison et le chasal de Huguenin Poutier à Remiremont semble donc toujours perçue en 1360, même si les précisions relatives à la localisation et aux possesseurs de cette maison ont disparu. La formule concise de l’Obituaire Item ait donei III sols tournois de cens ai Jehan Havair de Reherey trouve en revanche une explication : il s’agit d’un cens de trois sous acquis de Jean Havair par Nicolas de Frettes, qui, avec un autre cens de quatre sous, six deniers et une geline constituent alors un don au célérier du Saint-Mont. La pitance est également évoquée. Et sans doute faut-il deviner derrière les 15 écus (avec XV viez escus quil ont ja euz de moy) et le cens perçu à Xennois, un souvenir du florins de cens sur l’heritaige Moingin Beruair de Xenevat donné en fondation en 1350. Nicolas de Frettes était toujours vivant en 1359-1360, il rédigea de sa propre main et signa testament et cédule. Il était lié à Jean Reculei, chanoine du Saint-Mont, qui fut peut-être à l’origine de cette cédule et fit aussi une fondation au Saint-Mont en 1397 conjointement au prieur (OSM 18 août).

152. A Remiremont, le chanoine de saint Romaric (ou chanoine saint Romary) desservait particulièrement l’autel de saint Romaric dans l’église Saint-Pierre.

153. Xennois, Vosges, arr. Epinal, cant. Remiremont, hameau de la cne de Saint-Etienne-lès-Remiremont.

154. Lieu mal identifié, ferme de la cne de Remiremont ’ Jean de Saint-Jean est peut-être ce personnage de la paroisse de Saint-Etienne à qui le prieur du Saint-Mont acense des terres situées à Saint-Etienne, Saint-Nabord et Saint-Amé en 1383 (ADV, VII H 37). Plusieurs autres personnages de cette localité firent des donations au Saint-Mont pour le remeide de lour armez : Jehan Li Clers de Saint Jehan et Jannins ses filz (1350 ; ADV, VII H 34), Jacquette, fille de Jean de Saint-Jean et épouse de Mengin Aubry Le Vannier de Xennois, bourgeois de Remiremont (Paris, BnF, ms. n.a.f. 1286, fol. 86v°, 1420).

155. Eloyes, Vosges, arr. Epinal, cant. Remiremont. Peut-être s’agit-il du bourgeois romarimontain cité en 1366 dans la permission d’enclore la ville accordée aux bourgeois par le chapitre (ADV, G 983, n° 1) ’

156. Bruyères, Vosges, arr. Epinal, ch.-l. cant. Jacquemin et Genat sont d’autres membres de la famille de Bruyères citée précédemment, voir note 53.

157. Reherrey, Vosges, arr. Epinal, cant. Remiremont, hameau de la commune de Vecoux.

158. Ce personnage dit tantôt de Seux, tantôt de Xennois (deux hameaux de Saint-Etienne-lès-Remiremont) était le mari de Jeannette. Il fondera son obit au Saint-Mont en 1385. Il remettra entre les mains du chanoine Demoinge Du Four les biens achetés autrefois à cette même famille Du Four (ADV, VII H 36, n° 6). En 1390, il prit à cens des mains du même chanoine, diverses terres (ADV, VII H 36, n° 7-8). Vers 1428-1436, un autre Jean Vireli, sans doute appartenant à la même famille, bourgeois de Remiremont et charreton, apparaît comme témoin d’actes de ventes et de donation (Paris, BnF, mss. n.a.f. 1286, fol. 150 ; n.a.f. 1287, fol. 149v° et 158).

159. Seux, Vosges, arr. Epinal, cant. Remiremont, hameau de la cne de Saint-Etienne-lès-Remiremont.

160. Ce chanoine du Saint-Mont a fondé deux obits au Saint-Mont (7 mars, 4 nov.). La notice du 4 novembre est aussi brève : O[biit] Jehans dis Li Gullas de Luxeu, qui acquestait en l’enclise de ceans II anniversaires en l’an.

161. Luxeuil-les-Bains, Haute-Saône, arr. Lure, ch.-l. cant.

162. Jean Boniate, originaire de Remiremont, fut prêtre et sacristain de Remiremont vers 1384-1394 (il est mort en 1395). Il possédait une maison à Remiremont, dans la rue c’om vait à la Courtine, qu’il a donné en fondation (1384 ’, OSM 16 juil.). Le 16 juillet également, il a fondé son anniversaire à Remiremont : O[biit] Johannes Boniate sacrista, MCCCLXXXIIII (Paris, BnF, ms. n.a.l. 349, p. 125, 1384) ; la similitude du jour et les trois premiers chiffres lisibles de la date de la notice de l’Obituaire (138.) permettent d’avancer la date de 1384 pour la fondation au Saint-Mont, soit une dizaine d’années avant sa mort.