Tome n° 8 de la collection Elec
L'obituaire du Saint-Mont (1406) Marie-José Gasse-Grandjean
fol. 5 v° FEBRUARIUS 15-19 Imprimer

[15 février] d. XV kl. Obiit Dominus Johannes dictus Venin de Romaricomonte, curatus98 de Cellis99, confrater noster, anno Domini millesimo CCC°XLVIII°, qui dedit et acquisivit nobis XXV solidos Turonenses, pro distributione facienda in cimiterio nostro qualibet die lune totius anni, secundum ordinationem prius factam per dominum Stephanum Vinceneti100 canonicum hujus loci. O[biit] Demengetus Hoquelle de Romaricomonte carnifex, et Ozilia conjuges, quorum filius dominus Johannes canonicus hujus loci, ante curatus de Xaxures101, pro anniversario suo, et dictorum parentum, antecessorum, ac benefactorum suorum, dedit nobis duodecim solidos monete cursibilis censuales, sitos super domum et hereditatem Perrini dicti Conchion de Romaricomonte, littere super hiis acquisitis intus habentur. O[biit] Janneta dicta dame de Ray102, anno Domini M°CCC°LX°VII°, que dedit nobis pro anniversario suo III solidos Turonenses census annui, sitos super hereditatem dicti Mallart de Mailleviller103, littere super hoc intus habentur. O[biit] Item Johan Robert104 de Bain105, et Katherine sa feme.

[16 février] e. XIIII kl. Obiit.

[17 février] f. XIII kl. Obiit.

[18 février] g. XII kl. Obiit.

[19 février] A. XI kl. Obiit.

Notes

98. Les chanoines du Saint-Mont ou de Remiremont sont chargés du service de paroisses environnantes. Ils sont curés (curatus ou cureis) de Saulxures, Uxegney, Rupt, Longchamp...

99. Celles, Vosges, arr. Epinal, cant. Remiremont, hameau de la cne de Saint-Amé. En 1344, Jean, curé de Celles, est le témoin de la vente d’un cens au prieur du Saint-Mont (ADV, VII H 34). Peut-être s’agit-il de Jean dit Venin ?

100. Le nom Vinceneti est ajouté en fin de phrase, un renvoi le situe après le prénom. Stephanus Venceneti ou Etienne Vincent (Etienne Vencenel, Esternes Vencenei, Estienne Vincent) était le fils de Vincent dit Sergent, bourgeois de Remiremont (voir annexe 1, acte 1). Il fut un chanoine (cochenoinne) actif. Il participa financièrement à la construction de nouvelles voûtes dans l’église du Saint-Mont, fonda son obit et donna six deniers tournois de cens et des chapons (1334, 23 sept.). Il se préoccupa des distributions qui accompagnaient les messes de Requiem. Seul sa notice nécrologique donne quelques précisions sur ces distributions. Et surtout Etienne Vincent prit une ordonnance pour accroître la distribution du cimitiere. Cette décision est encore rappelée en 1418 (OSM 9 juil.) mais ne semble pas avoir laissé d’autre trace dans les archives. Toute cette activité en faveur du prieuré et de ses cochanoines lui valut probablement la transcription prioritaire d’une charte le concernant à la fin de l’Obituaire ’

101. Saulxures-sur-Moselotte,Vosges, arr. Epinal, ch.-l. cant.

102. Ray, Haute-Saône, arr. Vesoul, cant. Dampierre-sur-Salon. Jeannette dite dame de Ray (ou Rais) appartenait à la famille francomtoise de Ray. Elle était probablement la veuve de Gauthier, sire de Ray, mort après 1355. Elle demeurait dans la maison Notre-Dame du Boix, où elle s’était retirée près d’autres chanoinesses de Remiremont, membres de sa famille. En 1360, elle achetait une rente à Henrias Moillas d’Autrive. Elle le faisait au nom du Saint-Mont, et affectait déjà cette rente après sa mort à la célébration de son anniversaire (ADV, VII H 31).

103. Ce toponyme pourrait désigner Mainviller, un autre lieu-dit de la commune de Rupt-sur-Moselle (1433, Paris, BnF, ms. n.a.f. 1287, fol. 73v°), ou plutôt Meyvillers, un hameau de la commune de Saint-Amé (Vosges, arr. Epinal, cant. Remiremont).

104. En 1409, Jean Robert de Bains et sa mère Huguette fondent leur obit à Remiremont (Paris, BnF, ms. n.a.l. 349, 8 oct., p. 152). En 1435 puis en 1442, Jean Robert ou Jean de Bains est témoin d’un acte juridique passé devant notaire (Paris, BnF, ms. n.a.f. 1287, fol. 142v° et 185).

105. Bains-les-Bains, Vosges, arr. Epinal, ch.-l. cant.