Tome n° 8 de la collection Elec
L'obituaire du Saint-Mont (1406) Marie-José Gasse-Grandjean

L’Obituaire du Saint-Mont (1406)

Aquarelle du Saint-Mont

Gabriel Bucelin, Aquarelle, 1665.

En 1406, Guillaume de la Perche, prieur du Saint-Mont, fait ouvrir un livre pour inscrire le nom des bienfaiteurs de son monastère et célébrer leur mémoire. Cet obituaire ou livre des obits est aujourd’hui conservé à la médiathèque du Pontiffroy de Metz sous la cote 1156.

Cet obituaire méritait de sortir de l’oubli. Premièrement, parce que c’est un beau "livre de la pratique", bien différent de nombreux obituaires qui ne sont que de misérables cahiers de quelques feuillets. L’objet reste bien modeste à côté de grandes commandes extérieures comme les Évangiles de Suthard de Senones par exemple1, mais il sort du lot commun des nombreux autres registres vosgiens. Ensuite, on devait pouvoir rattacher ses notices nécrologiques à la longue tradition nécrologique romarimontaine déjà bien étudiée2. Enfin, l’obituaire du Saint-Mont est un magnifique exemple d’un type de document à mi-chemin entre le nécrologe3, le calendrier et le censier, qui a abandonné la destination exclusivement liturgique de commémoration des premiers livres nécrologiques pour devenir un document économique pourrait-on dire, une source rare sur la vie quotidienne d’une petite communauté dépendante de l'abbaye de Remiremont.

Publication réalisée avec la collaboration de la bibliothèque de la ville de Metz (Médiathèque du Pontiffroy)

Notes

1. Paris, BnF, ms lat. 9392.

2. Henri QUENTIN, « Notice et extraits d’un triple nécrologe de l’abbaye de Remiremont », in MSAL, 1904, p. 221-262. Eduard HLAWITSCHKA, Karl SCHMID, Gerd TELLENBACH, Liber Memorialis Romaricensis, Munich, 1981 (Monumenta Germaniae Historica. Libri memoriales, 1). Marie-Odile BOULARD, Documents nécrologiques de Remiremont, thèse de 3ème cycle, Nancy 2, 1982. Michel PARISSE, « Notices de tradition de Remiremont », in Person und Gemeinschaft im Mittelalter, Sigmaringen, 1988, p. 211-235.

3. On distingue de manière sommaire et un peu factice le nécrologe où sont inscrits au jour de leur mort le nom des personnes bienfaitrices ou autres admises dans la communauté de prières d’une maison religieuse, et l’obituaire enregistrant les noms des personnes ayant demandé la célébration d’un anniversaire en échange de revenus.